Le plus Grand joueur de l’histoire ne se désigne-t-il que par ses trophées ?

Qui n’a jamais dû, face à son ami fan d’un joueur, en défendre un autre ? Qui n’a jamais essayé de prouver aux plus jeunes que le football était déjà extraordinaire avant l’arrivée de Messi et CR7 sur les terrains ? C’est une question qui revient souvent sur les réseaux sociaux, les soirs de match, dans les émissions de football, lors des dîners avec notre belle-famille fanatique de Zlatan… : qui est le plus grand joueur de l’histoire du football ? Sur quels critères est-il évalué ? Pelé, Maradona, Ronaldinho, Zidane, Messi, les deux Ronaldo… tous les plus Grands sont victimes de comparaisons et se retrouvent au centre des débats. Mais lequel est au-dessus de tous ?

Les huit immortels

Ici, je parlerai de ceux qui resteront à jamais dans l’histoire, parce qu’ils ont tout gagné. Par « tout » gagné, j’entends le ballon d’Or, la Ligue des Champions et la Coupe du Monde. Ils sont huit : Kaká, Ronaldinho, Müller, Rivaldo, Beckenbaüer, Zidane, Rossi et Charlston. On parle donc ici des joueurs qui font partie des plus grands de l’histoire du foot. Pourtant, ils ne sont pas tous au centre des débats, et on en a oublié certains aujourd’hui. Charlston, Müller, Rossi… pourquoi ne font-ils pas partie des débats ? Selon beaucoup de fans, le palmarès ne fait pas tout. Certains joueurs n’ont juste pas été récompensés malgré un vrai talent. On pense à Ronaldo et sa malédiction en Ligue des Champions, au ballon d’Or qu’Iniesta n’a jamais eu, ou encore à la Coupe du Monde que Messi a frôlée du bout des pieds. Le style de jeu est donc tout aussi important, et certains nous ont régalés – et nous régalent toujours – sur le terrain.

Les sept merveilles du monde

J’appelle « sept merveilles du monde » les joueurs qui m’ont le plus marqués par leur virtuosité balle au pied. Bien évidemment, beaucoup de joueurs ont un style de jeu beau à regarder, et mon avis n’est que subjectif : les goûts et les couleurs… Ici, j’ai sept joueurs à nommer, qui peuvent tous se vanter d’avoir marqué l’histoire du ballon rond : Ronaldinho, Zidane, Maradona, Messi, Pelé, Cruyff et Ronaldo « il fenomeno ». Liste pas très originale puisque beaucoup ont probablement la même, mais après avoir vu un nombre incalculable de matchs en replay et de vidéos, c’est bien eux qui m’ont le plus fait vibrer. « Beaucoup de gens grandissent avec le football, rares sont ceux qui font grandir le football », comme l’a justement déclaré Omar Da Fonseca. Nombreux sont ceux qui estiment que, parmi d’autres grands joueurs, ces sept-là ont permis au football de grandir, de changer d’aspect. Ils sont ceux que n’importe quel fan de football admire. Mais ils sont, surtout, ceux qui font aimer le football aux plus jeunes. Bien entendu, d’autres hommes ont rendu le football plus beau par leur grâce, leur virtuosité ou leur classe, même en dehors du terrain : Andrès Iniesta, Andrea Pirlo, Kaká, Cristiano… mais pas autant selon moi. Bien que leur palmarès ne soit pas complet (il reste loin d’être maigre), j’aime à penser qu’il n’y a pas que cela qui fait d’un joueur une légende du football.

Le succès en sélection, un passage obligatoire ?

Oui et non (j’ai mis du temps à chercher cette réponse originale, j’en suis fier). Plus sérieusement, le succès en sélection est probablement l’une des étapes non obligatoires pour être considéré comme une légende du football et faire partie des débats concernant le plus grand joueur de l’histoire. Ronaldo, Ronaldinho, Pelé, Maradona, Zidane… tous ces joueurs ont un point commun : ils sont champions du monde. Directement, on peut les classer dans une catégorie à part de joueurs, puisqu’ils ont été les clés du succès de leur sélection lors de la victoire finale. D’un autre côté, il y a des exploits réalisés par certains joueurs qui les classent aussi parmi les plus grands. On peut penser aux six titres de Messi en un an, lorsqu’il a remporté toutes les compétitions majeures avec son club, ou encore ses 91 buts en une année civile (2012). Les cinq Ligues des Champions de Cristiano sont à mentionner également : il a gagné le trophée « ultime » des clubs européens avec deux équipes différentes, et en a remporté trois de suite. Aujourd’hui cependant, ni l’un ni l’autre n’a réussi à aller chercher ce titre de champion du monde, bien que Messi en fût proche en 2014, et que Cristiano soit champion d’Europe avec sa sélection. Doit-on cependant leur retirer le titre de légende ? Absolument pas. En revanche, difficile de les considérer comme les plus grands joueurs de l’histoire, à cause de cette Coupe du Monde manquante. Par exemple, Messi en sélection, c’est certes un triplé pour qualifier son pays au mondial 2018, mais c’est aussi un penalty manqué face à l’Allemagne en 2014, en finale. Le football est cruel, et ne retiendra que cette dernière partie.

 

« Messi doit gagner le mondial pour pouvoir être comparé à Maradona » – Andrea Pirlo

La médiatisation, un critère non négligeable

C’est l’un des aspects qui aide à rendre un joueur légendaire. Derrière pratiquement tous les noms mentionnés dans cet article, il y a deux clubs : le FC Barcelone et le Real Madrid. Représentant l’un des plus grandes rivalités du football de très haut niveau, ils contribuent logiquement à la célébrité et la médiatisation des joueurs. La comparaison perpétuelle entre Messi et Cristiano ne les a-t-elle pas justement rendus plus légendaires que s’ils avaient vécus à deux époques différentes ? Il en est de même pour Ronaldinho, Ronaldo et Zidane, le premier ayant joué au Barça et les suivants au Real. Publicités, sponsors et interviews peuvent également faire la différence : ce qui se passe en dehors du terrain compte aussi. Qui, quand on évoque Ronaldinho, ne pense pas à son sourire et sa sympathie ? Le terrain est bien évidemment le lieu permettant à une légende de faire parler son talent, mais une partie du travail se fait face aux médias.

Que faire pour être l’un des plus Grands ?

Accomplir quelque chose d’unique. C’est selon moi le critère pour pouvoir entrer définitivement dans les débats et être considéré comme l’un des plus grands de l’histoire. On peut parler des trois titres de champions du monde de suite de Pelé, de Maradona qui a porté sa sélection jusqu’au sacre final grâce à des performances stratosphériques, de Ronaldo et Ronaldinho qui avaient leur propre style de jeu tout en ayant laissé une grosse empreinte partout où ils allaient, que ce soit en club ou en sélection, ou bien de Zidane qui a inscrit les deux buts les plus importants de l’histoire de l’équipe de France en 98 et l’a porté jusqu’en finale en 2006. En bref, chacun de ces joueurs est reconnu comme l’un des plus grands, c’est un fait. Sans rien retirer à Messi ou Ronaldo, c’est ce petit « plus » qui leur manque : une Coupe du Monde pour l’argentin et, par exemple, une nouvelle Ligue des Champions avec un troisième club (qui, en plus, cherche depuis plus de vingt ans à la reconquérir) pour Cristiano Ronaldo.

Difficile donc de savoir quel joueur est le meilleur, et s’il y en a un qui a le plus marqué l’histoire de ce sport. Qui est le plus Grand ? C’est une question parfaitement subjective à laquelle je n’aurai pas l’audace de vous répondre. Bien qu’admiratif du style de jeu et des buts exceptionnels que sont capables de mettre certains joueurs, j’estime également qu’avoir une armoire à trophées plus que conséquente est obligatoire. Pour cela, il faut faire partie d’un club légendaire très suivi, ce qui favorise la médiatisation et la mise en avant de ses talents. Pour beaucoup (moi notamment), la Coupe du Monde est l’objectif ultime, même si un record unique peut faire la différence. Quoi de plus gratifiant que d’être le seul au monde à avoir réalisé une certaine performance ? Le débat peut durer éternellement et susciter des milliers d’autres heures de réflexions, mais ce point sera, pour le moment, le final.