Arjen Robben et Franck Ribéry, un duo infernal

Il y a ces joueurs qui sont de vraies idoles dans leurs clubs. Maldini, Totti, Iniesta … Tous ont été formés par une équipe et y sont restés pendant toute une carrière, restant à jamais un enfant du club. D’autres ont rejoint un club plus tard et y auront laissé une marque indélébile. Ils resteront à jamais des grands noms de l’équipe, après avoir su performer sous les yeux des supporters. Le Bayern Munich est rempli d’histoire et il est difficile de s’y frayer une place. Deux joueurs aux caractéristiques semblables, l’un à gauche et l’autre à droite, y sont parvenus. Retour sur le duo formé par Arjen Robben et Franck Ribéry qui a martyrisé les défenses allemandes et européennes pendant une décennie. 

Franck Ribéry signe au Bayern en 2007, quittant ainsi les travées du Vélodrome en héros. Passé professionnel sur le tard, il a 24 ans quand il arrive en Allemagne. Dès le début, il impressionne et obtient le surnom de “Kaiser Franck”. Sa joie de vivre et son image de bout-en-train le rendent apprécié du grand public. 

Arjen Robben arrive lui en 2009. Plus ou moins poussé vers la sortie par le Real Madrid, le batave a aussi déjà évolué à Chelsea. Un parcours complètement différent de Franck Ribéry donc. A l’époque, personne ne pense que ces deux joueurs formeront un des duo les plus performants et décisifs de la décennie. 

Un début rêvé

Leur de son premier match sous les couleurs bavaroises, Robben inscrit un doublé, de quoi donner de l’espoir aux supporters qui sortent d’une saison blanche. Mais le double passeur décisif est très important lui aussi. Vous l’aurez deviné, il s’agit de Franck Ribéry. Le duo “Robbery” est né dès sa première association. Sur le terrain, l’entente est parfaite et les dirigeants bavarois peuvent se réjouir de la réussite de leur mercato. Le Bayern Munich retrouve le succès en remportant le championnat et la coupe domestique. En Ligue des Champions, les allemands se hissent jusqu’en finale, exploit non accompli depuis 2001 par le club. Ils finiront par perdre 2-0 face à l’Inter de Mourinho. Arjen Robben et Franck Ribéry sont sans doutes les acteurs du plus beau but de cette édition. Lors du quart de finale aller, les bavarois se sont imposés 2-1 dans leur antre face aux Red Devils. Mais au match retour, rien ne se passe comme prévu. Les mancuniens font preuve de caractère et mènent 3-1, jusqu’à la 74ème minute. Franck Ribéry frappe un coup de pied de coin de façon originale. Il envoie un long ballon en cloche au fond de la surface, non loin de l’entrée de celle-ci. Le néerlandais Robben reprend la passe d’une volée à l’équilibre parfaite et va chercher le petit filet opposé. Son compatriote Edwin Van der Sar est battu et ce but qualifie le Bayern pour le tour suivant. 

Cette saison 2009-2010 sera définitivement concluante pour Arjen Robben puisqu’il parviendra à hisser son pays en finale de la Coupe du Monde ensuite, avec son coéquipier Van Bommel. Cependant ils s’inclinent face aux espagnols, perpétuant ainsi la légendaire poisse hollandaise. 

LIRE AUSSI – Et les Pays-Bas gagnèrent, enfin

Un triplé historique

Mais la relation entre les deux hommes est loin d’être parfaite. Ils se retrouvent même sur le point de se battre. En demi-finale de Champions League dans l’arène du Real Madrid en 2012, ils se disputent le droit de tirer un coup-franc, et Ribéry finit par asséner des coups à Robben dans les vestiaires. Les deux écoperont d’une amende et verront leur image ternie par la suite. Surtout Arjen Robben, qui manquera par la suite un penalty décisif en finale de Ligue des Champions face à Chelsea. Heureusement pour eux, ils gardent la confiance de l’entraîneur en place, Jupp Heynckes et réaliseront un exercice 2012-2013 de haute volée. 

Robben et Ribéry soulèvent un de leur nombreux trophée / Crédits photo : BBC

Rib und Rob mettront leur égo de côté et finiront la saison avec un triplé historique pour le Bayern. Finies les petites querelles du début, Franck et Arjen sont désormais amis dans la vie et cela se ressent sur le terrain. Pour France Football, Robben témoignait : « Plus le temps a passé, plus nous nous sommes rapprochés l’un de l’autre. » Vainqueurs du championnat et de la coupe nationale, ils retrouvent en finale le Borussia Dortmund mené par Jurgen Klopp. Alors que le score est de 1-1, Ribéry se retrouve en position de pivot à quelques secondes de la fin du temps réglementaire. Il parvient à glisser le ballon à Robben qui envoie le cuir au fond des filets pour remporter le trophée, un an après avoir loupé un pénalty en finale. Comme un symbole. Cette saison sera jugée exceptionnelle par les amateurs et Franck Ribéry figurera parmis les favoris dans la course au Ballon d’Or 2013. Finalement il terminera sur la troisième marche du podium, chose qu’il vivra comme une injustice, d’autant plus que l’UEFA l’avait nommé meilleur joueur de l’année. Arjen Robben finit lui 8ème de ce classement. 

Un style commun

Comment expliquer que ce duo soit autant mémorable ? Dans le fond, il existe plusieurs joueurs qui ont passé de nombreuses années dans le même club ensemble. Mais peu peuvent se targuer d’avoir eu le même impact que Robbery sur les résultats de leurs équipes. Quand l’un des deux est absent, l’équipe n’est plus la même. De plus leur style est particulièrement similaire. Ce sont eux qui ont remis au goût du jour le profil des ailiers faux-pieds. Ribéry le droitier à gauche et Robben le gaucher à droite. Les défenseurs savent très bien qu’ils vont percuter et rentrer sur leur bon pied, mais parfois rien n’y fait, ils maîtrisent le geste à la perfection. Les deux joueurs partagent aussi cette capacité à être un danger permanent pour les adversaires. Dotés d’une pointe de vitesse folle, les contre-attaques menés par ce duo font rage. Ils font preuves d’une complicité magique, comme si chacun savait ce que l’autre allait faire avant tout le monde. Robben, encore une fois : « Franchement, sans Franck, je ne sais pas à quoi aurait ressemblé cette décennie. Une chose est sûre : ensemble, nous avons réussis des performances. » 

Que retenir de ce duo au final ? Des stats impressionnantes, avec 124 buts et 182 passes décisives pour Franck Ribéry en 424 matchs et 144 réalisations et 101 passes décisives pour Arjen Robben en 308 prestations. Et comme un symbole, les deux joueurs se sont échangés en tout 31 passes décisives. 

Le duo de cristal

Les blessures, un vrai fléau pour ce duo

Après la saison fantastique de ces deux hommes, ils peineront à retrouver l’intégralité de leur capacités, notamment à cause de blessures à répétitions. Cependant, leur nouveau coach, Pep Guardiola n’acceptera pas le départ de ses deux ailiers stars. Pourtant, la direction bavaroise allait plutôt dans ce sens. Avec la multiplication des pépins physiques, Rib und Robben étaient de moins en moins disponibles pour l’équipe première. Tellement minés par les blessures que les deux ne dépasseront pas les 25 matchs toutes compétitions confondues pendant certaines saisons. Toujours capables de coups d’éclats, le duo était tout de même de moins en moins performant. Mais la relève a toujours eu du mal à déloger les deux compères de leurs ailes. C’est finalement à l’issue de la saison 2018-2019 que Robbery va tirer son ultime révérence. 

Le dernier hommage

Les joueurs posent avec leur palmarès / Crédits photo : fcbayern-fr

Lors du dernier match de la saison, le Bayern a célébré ses légendes. Evidemment, Robben ne pouvait partir sans Ribéry, et vice versa. Avant le coup d’envoi, un hommage a lieu pour les deux hommes, mais aussi Rafinha qui quittait le club également. Lors de ce match décisif pour remporter la Bundesliga, les deux joueurs étaient sur le banc. Mais cela serait mal les connaître de penser qu’ils n’allaient pas jouer un dernier tour aux défenseurs allemands. Entré en jeu en premier, Ribéry slalome dans la défense de l’Eintracht Francfort et bat le gardien d’un piqué. Célébration pleine d’émotion pour cette réalisation qui sera nommée plus tard plus beau but de la saison en Allemagne. Pour conclure le spectacle, Arjen Robben y va aussi de son but et le Bayern peut enfin célébrer son 29ème titre de champion national. 

Et un dernier pour la route / Crédits photo : sportskeeda

Ce duo restera à jamais dans la légende munichoise, et même européenne. Ils ont inspiré ensemble une génération entière par leur style de jeu commun et plein de complicité. Une chose est sûre, les Serge Gnabry et Kingsley Coman vont avoir beaucoup de boulot pour faire oublier Robbery, ces deux joueurs qui n’en formaient qu’un.